<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=743919712672737&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">
 
Les animaux ne nous appartiennent pas et nous n’avons pas à les utiliser pour nos expérimentations, notre nourriture, nos vêtements ou nos divertissements, ni à leur faire subir la moindre autre forme de maltraitance.

Appelez le Comité international olympique à interdire toutes les épreuves équestres

Les Jeux olympiques de Tokyo de 2021 ont été sans précédent à bien des égards, mais une chose que nous aurions tous pu prédire, c’est que la souffrance des chevaux utilisés pour les épreuves équestres allait se poursuivre. Le saut d’obstacles, le dressage, le cross et les autres sports équestres sont dangereux et cruels. Il suffit de jeter un coup d’œil à certains des incidents survenus aux Jeux olympiques de cette année :

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by PETA (@peta)

La cavalière allemande de pentathlon moderne Annika Schleu montait le cheval Saint Boy lorsqu’elle a été filmée en train de le fouetter et de lui donner des coups d’éperon pendant une épreuve de saut d’obstacles après qu’il ait refusé de prendre place sur le parcours. Alors que la frustration de la cavalière augmentait, l’entraîneuse de Schleu, Kim Raisner, a été filmée en train de frapper Saint Boy, qui était visiblement effrayé. Après l’incident, Raisner a été à juste titre exclue des Jeux olympiques.

Cette situation n’est pas exceptionnelle. Au début de l’année, en Californie, le cavalier Kevin Lemke a frappé de manière agressive et répétée un cheval nommé Good Luck. PETA États-Unis a signalé ces mauvais traitements et Lemke a été suspendu. Mais les amendes et les suspensions ne sont manifestement pas suffisantes pour dissuader d’autres entraîneurs ou cavaliers d’adopter un comportement aussi irresponsable.

Jet Set, monté par le cavalier suisse Robin Godel, est apparu blessé au milieu d’un parcours de cross-country lors d’une compétition olympique. Les vétérinaires ont diagnostiqué une rupture irrémédiable du ligament d’une de ses pattes et Jet Set a été euthanasié.

Lors d’une autre épreuve de saut d’obstacles, un flot de sang s’est écoulé du nez de Kilkenny et, bien que cela soit clairement visible pour les spectateurs, le cavalier irlandais Cian O’Connor a forcé le cheval à terminer le parcours. Les organisateurs n’ont rien fait pour arrêter la compétition afin de vérifier l’état de Kilkenny.

Une chose est sûre : les chevaux ne se soucient pas des médailles d’or. Et contrairement aux humains, les chevaux ne choisissent pas de participer à des épreuves dangereuses – ils y sont contraints. Merci d’agir en demandant au Comité international olympique de supprimer immédiatement toutes les épreuves équestres. Laissons les Jeux olympiques aux participants volontaires.

Monsieur
Thomas
Bach
International Olympic Committee

Agissez maintenant

Les champs avec un astérisque (*) sont obligatoires.

Rester en contact
En tant que membre de PETA, vous contribuez déjà à sauver des vies animales. Pour vous informer de la manière par laquelle nous faisons bon usage des dons de nos membres et pour vous fournir des informations sur les moyens de continuer à aider les animaux, notamment à propos de votre adhésion à PETA et des dons qui soutiennent notre travail, il peut nous arriver de vous contacter par courrier postal en utilisant les informations que vous avez fournies dans ce formulaire.

Inscrivez-vous pour recevoir des e-mails de PETA France, dont :

Soutenez notre travail pour sauver les animaux. Sélectionnez OUI pour recevoir des e-mails, dont ceux au sujet d'autres moyens d'aider les animaux, tels que signer des pétitions et financer le travail vital de PETA

Vous pouvez consulter notre politique de confidentialité en entier ici. Vous pouvez changer la façon dont nous communiquons avec vous à tout moment, y compris pour réduire le nombre de lettres que nous vous envoyons ou pour vous désabonner de toutes nos communications. Pour ce faire, veuillez nous contacter via ce formulaire en ligne. Abonnés actuels : vous continuerez à recevoir des e-mails de notre part à moins que vous ne vous en désinscriviez explicitement ici.