<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=743919712672737&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">
 
Les animaux ne nous appartiennent pas et nous n’avons pas à les utiliser pour nos expérimentations, notre nourriture, nos vêtements ou nos divertissements, ni à leur faire subir la moindre autre forme de maltraitance.

Farfetch ne vend désormais plus de fourrure – mais qu'en est-il de l'angora ?

Grâce à la pression exercée par PETA et ses affiliées – et après avoir reçu plus de 100 000 messages de personnes du monde entier – Farfetch a interdit la vente de fourrure sur sa plateforme mondiale de luxe en ligne. C'est un grand progrès, mais le site web contient encore des centaines d'articles fabriqués avec la fourrure de lapins tourmentés et emprisonnés dans de petites cages sales et vides, et qui sont épilés jusqu'à quatre fois par an.

Peu importe d'où il provient, l'angora éthique n'existe pas. L'enquête de PETA Asie sur les élevages à fourrure chinois révèle les cris horribles des lapins pendant qu'ils sont épilés, un processus qu'ils vont endurer à répétition pendant deux ou trois ans avant d'être finalement tués.

Une enquête menée par OneVoice dans des élevages français d'angora a révélé que les lapins étaient attachés à des tables pendant que leur fourrure était arrachée de leur peau. Les travailleurs tordaient et tiraient les animaux dans des positions non naturelles afin d'arracher les poils, souvent avec la peau encore attachée, de tout leur corps, y compris de leurs organes génitaux.

Farfetch est bien conscient que la façon dont l'angora en obtenu des lapins est tout aussi abominable que la production de fourrure. Alors que de plus en plus de marques, dont Gucci et Burberry, abandonnent la vraie fourrure et l'angora au profit de matériaux plus respectueux des animaux et de l'environnement, Farfetch n'a tout simplement aucune excuse pour continuer à permettre à des designers sans scrupules de propager de la cruauté sur son site Web.

Envoyez un message à Farfetch pour inciter la compagnie à se libérer de l'angora.

Madame
Susannah
Clark
Farfetch

Agissez !

Les champs avec un astérisque (*) sont obligatoires.

Rester en contact
En tant que membre de PETA, vous contribuez déjà à sauver des vies animales. Pour vous informer de la manière par laquelle nous faisons bon usage des dons de nos membres et pour vous fournir des informations sur les moyens de continuer à aider les animaux, notamment à propos de votre adhésion à PETA et des dons qui soutiennent notre travail, il peut nous arriver de vous contacter par courrier postal en utilisant les informations que vous avez fournies dans ce formulaire.

Inscrivez-vous pour recevoir des e-mails de PETA France, dont :

Soutenez notre travail pour sauver les animaux. Sélectionnez OUI pour recevoir des e-mails, dont ceux au sujet d'autres moyens d'aider les animaux, tels que signer des pétitions et financer le travail vital de PETA

Vous pouvez consulter notre politique de confidentialité en entier ici. Vous pouvez changer la façon dont nous communiquons avec vous à tout moment, y compris pour réduire le nombre de lettres que nous vous envoyons ou pour vous désabonner de toutes nos communications. Pour ce faire, veuillez nous contacter via ce formulaire en ligne. Abonnés actuels : vous continuerez à recevoir des e-mails de notre part à moins que vous ne vous en désinscriviez explicitement ici.